DANS LES COULISSES DES HÔTELS DU PARC ASTERIX

Mercredi 14 Juillet 2021

2 min

Il est 5h, le Parc et les visiteurs dorment encore, mais les coulisses s’éveillent. D’ailleurs, que se trame-t-il en coulisses lorsque les visiteurs se reposent ou s’amusent ?

5h C’est le boulanger qui ouvre le bal ; grâce à ses préparations et au façonnage des viennoiseries dès l’aube, les clients encore endormis pourront retrouver le fruit de son travail sur les buffets du petit-déjeuner. Pendant environ 1h30, l’équipe du restaurant finit la mise en place de la salle et des victuailles car dès 7h, les premiers clients arrivent !

9h C’est discrètement que le service d’étage, les gouvernantes, femmes de chambres et techniciens commencent à s’activer en coulisses. Leur mission ? Faire en sorte que l’hôtel et les chambres soient propres, rangés, et en parfait état de fonctionnement… tout ça à l’abri des regards des visiteurs, partis s’amuser dans le Parc !

17h Les visiteurs commencent à rentrer à l’hôtel, c’est à ce moment-là que l’équipe réception connaît son deuxième moment d’affluence de la journée (après celui du croisement entre départs et arrivées, le matin). C’est l’heure où les clients passent récupérer leurs achats effectués en boutiques plus tôt dans la journée, réservent leurs créneaux horaires pour le dîner, ont des demandes de dernières minutes comme l’installation d’un lit bébé ou encore l’achat des billets pour une journée supplémentaire au Parc… Qui a dit que les Gaulois ne savaient pas recevoir ?

19h Les estomacs gaulois crient famine ! C’est donc l’heure d’aller dîner ? Ce sont environ 500 personnes par hôtel que l’équipe restauration accueille. Celle-ci virevolte entre les tables, la salle, les cuisines, pour que les visiteurs se restaurent dans la convivialité et la bonne humeur.

22h Les portes du restaurant se referment, les clients regagnent leurs chambres mais l’hôtel, lui, ne s’endort pas. C’est le plongeur qui entre en piste côté restauration : il doit organiser le nettoyage d’environ 1200 assiettes, 3000 couverts, 1000 verres, sans oublier les fait-tout, casseroles et autres plats de buffets. Lorsqu’il rend son tablier, entre 23h30 et 1h du matin, il ne manque pas de saluer le réceptionniste de nuit, qui,  arrivé à 23h, s’affaire à clôturer les opérations financières de la journée, prépare les arrivées et les départs du lendemain. C’est lui qui veillera à ce que les clients ne manquent de rien jusqu’à l’arrivée de l’équipe de réception du lendemain matin.

C’est donc chaque jour une routine bien huilée et invisible qui s’organise dans les arrières des hôtels afin que les visiteurs passent la meilleure journée possible sans se rendre compte de l’activité qu’ils génèrent.